vendredi 17 juillet 2009

Ces histoires qu'on nous raconte #9

Dans mes yeux, de Bastien Vivès

Ce que j'aime à mon anniversaire, c'est qu'on m'offre des livres. Les gens qui me connaissent savent que j'aime qu'on m'en offre et en général choisissent bien. Parmi ceux de cette année, il y a eu Dans mes yeux, de Bastien Vivès.

Je connaissais le blog du jeune homme, ça faisait longtemps que j'avais envie de lire Le goût du chlore, et que je ne l'avais pas fait. Alors quand j'ai eu le livre dans les mains, j'étais ravie. A peine les premières cases lues j'ai pu aussi savourer la référence que j'avais lue la veille (pour lire "le goût de l'iridium" il faut aller du côté "lire" du billet, sous le calendrier).

Vivès donc. Un trait épuré, des cases non définies, une lecture qui suit le point de vue du narrateur, de ses yeux donc. Ce qui est intéressant c'est qu'on ne l'entend pas lui, enfin on ne le lit pas. Quand la demoiselle lui parle on ne connaît pas ses réponses, on les devine. Ce qui fait qu'on s'attache ici à l'essentiel : les gestes trahis, les regards, l'extérieur des choses qui définit l'intérieur en quelque sorte. Ce qui est beau ici aussi c'est la rencontre, la découverte amoureuse. Tout en délicatesse.

Bien sûr, pour apprécier ce genre de BD, il faut avoir plongé un peu dedans, dans la bande dessinée "auteur" plus intimiste. Parce que l'histoire ici est facile à résumer... Un garçon rencontre une fille qui lui plaît, il la revoit. Rien de nouveau à l'horizon. Mais le procédé, lui, nous emmène là où on ne nous avait pas encore emmenés. Une belle découverte pour moi.

2 commentaires:

doc a dit…

Et toujours du même, avec Le goût du chlore, "la boucherie" qui clôt le triptyque sur les relations amoureuses ;)

Banancosmic a dit…

doc > ça va m'en faire de la lecture tout ça (et moi qui doit arrêter d'acheter des livres...)