mercredi 7 janvier 2009

Pourquoi j'ai tué Pierre


Récemment j'ai acheté, et lu, une superbe BD que je voulais offrir mais que finalement, j'ai gardée, trop peu réjouissante pour un anniversaire : Pourquoi j'ai tué Pierre, d'Olivier Ka et Alfred.

Très peu réjouissante, certes, mais magnifique. Les cases sont parfois de vrais tableaux et le graphisme varie en fonction du tourbillon dans lequel est entraîné le narrateur... Mais pour comprendre ce que j'essaie de vous dire, il faudrait peut-être que je vous parle un peu de l'histoire. Un peu, pour ne pas gâcher la découverte, car j'espère fortement que vous la lirez.

Je vous copie le résumé de BD Paradisio : Olivier est un garçon sans histoires. Élevé dans une ambiance baba-cool au sein d'un milieu libertaire et permissif, c'est un enfant peu farouche qui a l'habitude de la nudité des adultes. À 12 ans, il part en colonie de vacances. Là, Pierre, un curé avec qui il s'est lié d'amitié, lui demandera de toucher son corps. Olivier ne sera ni violé ni abusé, mais cet évènement marquera son existence à jamais.

C'est avec pudeur et sincérité que ce récit nous est livré. Par témoin interposé (Alfred), Olivier peut exorciser ses souvenirs d'enfant, et enfin "tuer Pierre", geste symbolique que tout enfant ou adulte en devenir est amené à faire un jour pour se libérer entièrement de ses parents. Ce qu'il fait, non pas contre son père, mais contre une figure paternelle qui l'a trahi.

En fait, c'est assez difficile à expliquer, ou à raconter, mais c'est poignant, magnifique graphiquement et plastiquement. A lire donc.

2 commentaires:

doc a dit…

Pile au moment où Alfred sort un nouveau livre avec beaucoup de critiques positives ;)

Banancosmic a dit…

Et comment il s'appelle celui là?