lundi 5 janvier 2009

2009 et fonds de placards...

Dans la logique, je vais commencer par ça...

Je vous souhaite une très bonne année 2009, qu'elle soit remplie, surprenante, musicale, visuelle, amicale, amoureuse, voyageuse, rêveuse, créative, gourmette, calme, dense, vide, nature, citadine, cinéphile, culturelle, joueuse, sérieuse... Pleine de diversité mais aussi de routine, de petites habitudes qu'il est bon de prendre, comme un Tchai Tea Latte (au lait de soja et sans eau, comme me l'a appris Mr Airway) au Starbucks...

Et pour le reste, je n'ai pas, ou peu de bonnes résolutions à tenir. Pas de point à faire sur celles de l'an dernier, pas prises. Et pas non plus pour cette année.

Ah si, peut-être, comme m'a soufflé un ami, "prendre le taureau par les cornes" et mener enfin mes projets à bien. Si j'y arrive, ça sera gagné, j'espère!..

Du coup, ce soir, j'avais envie de me concentrer sur les petites choses qui me font voyager ici, sans bouger de chez moi, avant un plus grand voyage. D'où mon histoire de "fonds de placards", car, ne nous fourvoyons pas, c'est bien de bouffe qu'on va parler.

Pour aller loin, il me suffit de goûter (ou sentir ou regarder) :
- de la vanille qui vient de la Réunion
- du curcuma, du massalé, du rhum au citron, qui viennent de là, itou
- du garam, du meat-kah et et du tea massala (ce sont tous des quelque-chose-massala) d'Inde
- de la coriandre et du cumin de là-bas aussi
- du beurre de cacahuète, des Etats-Unis
- du curry, d'une épicerie orientale, à Lille (il est un peu vieux... mais bon quand même)
- de la canelle, du thé vert, et du safran du Maroc
- du thé au jasmin, de Pékin
- des caramels au beurre salé, et du salidou, de Bretagne
- de la confiture de ma grand-mère, d'Alsace
- de la confiture de ma grand-mère, de Saran (Loiret pour ceux qui ne connaissent pas... et le Loiret me direz-vous ? Orléans, vous voyez mieux ?)
- de la truffe, de Saran toujours, et avant ça, je ne sais pas, et, si elle ne va pas rester longtemps, c'est dépaysant, croyez-moi
- des trucs bios que je sais pas comment je vais utiliser mais ça me plaît, le côté ludique de la cuisine, comme Parmentier avec sa chère pomme de terre, genre "Mais que vais-je en faire ?"
- des bredles, de Paris en fait, mais en une bouchée, je suis en Alsace (oui oui il m'en reste)
- des chocolats, de partout (miam!)
- et tout plein d'autres épices, et de choses et d'autres, glanées çà et là, qui me font voyager presque instantanément...

D'ailleurs aujourd'hui, dépaysement presque total à la BNF...

La neige... Cette entité blanche qui n'a pas deigné se poser pendant mes vacances, arrive là. Et je ne lui en veut pas pour ce retard. Elle m'a mise de bonne humeur en ce début d'après-midi.

Du coup voilà, je vous épargnerai les couplets sur "Noël en famille c'est bien, surtout avec des jeux, des fou-rires et du bon manger" et aussi "Blondinette redécouvre les balades en forêt par un froid certain avec plein de couches de vêtements", sans parler de "J'ai été pourrie-gâtée mais j'ai pas encore mon nouvel ordi et je vais bientôt faire une colère si je l'achète pas mais il faut que j'attende flûte"...

Voilà voilà. Hum. Bonne nuit !

2 commentaires:

doc a dit…

Marrant je connais bien le premier couplet.

Sinon, c'est affreux : tu m'as encore donné faim.

Banancosmic a dit…

Ahah, c'est trop facile de te donner faim.