mercredi 4 février 2009

Si on revenait à l'Alpe d'Huez?..

Toute la semaine dernière, nous étions, MaCocotte et moi (eh oui ce n'est plus vraiment une anonyme par ici) à l'Alpe d'Huez. 

Une semaine de vacances à la neige, l'air pur, au soleil... A peine arrivées nous étions déjà prêtes à nous rouler toutes nues dans cette étendue blanche toute fraîche. Je divague un peu je crois. Ceci dit, il venait à peine de neiger, et après une longue journée de route, toute réaction hors de proportions était assez logique.

Ce n'est que le lundi que nous avons commencé à skier. Eh ben, les retrouvailles avec les skis, ce n'était vraiment pas du gâteau. La première descente, la première remontée mécanique, la seconde descente, le premier tire-fesse... Et surtout, les premières douleurs musculaires aux cuisses et aux mollets. Le stress. Tout ça. Mais le plaisir de la montagne, la vue magnifique, les pique-niques, ça fait oublier les râlages contre les chaussures trop serrées, les chauffards qui descendent à toute vitesse et qui passent à 2 centimètres et demi de toi qui te demandes comment tu vas réussir à faire ce virage.

Et puis après ça, le billard. La première partie très laborieuse, les autres aussi d'ailleurs, mais avec ce sentiment de progresser. De très beaux points marqués. Et d'autres... Jamais marqués. 

Des apéros traditionnels bien fournis, mais pas trop alcoolisés. Des repas pas très équilibrés. Mais c'est pas très grave. 

La piste rouge pleine de bosses de la photo descendue, non sans mal, mais descendue. Avec une grande fierté arrivées en bas. Un peu sur les fesses pour quelqu'une dont je tairai le nom. En tout cas cette piste, à chaque fois qu'on la revoyait on se disait "on l'a faite". D'ailleurs on l'a faite qu'une fois. Faut pas pousser. Les bosses c'était pas pour nous. Les petites oui, mais là...

Et les garçons. On n'échappe pas aux garçons aux sports d'hiver il me semble. Heu, en vacances en fait. Mais cette fois-ci, ce fut épiquement drôle. De ceux qui se font des films au bout de 30 secondes de conversation avec toi. D'abord ceux du Club Med, des saisonniers. Dont un qui a émis deux des phrases cultes de notre florilège... A ma chère comparse (n'allez pas croire que c'est à moi qu'on dit ce genre de choses) : "T'es tentée hein ? Si, t'es tentée." (environ 10 fois dans la soirée) et le magnifique : "T'es pudique ? Mais pourtant t'es belle...". 

Puis le lendemain les Danois, appelons les par leurs vrais prénoms, Thwy (prononcez tchü comme dans atchü, la version anglaise de atchoum), Henrik et Brian (avec une tentative de "Where is Brian ?" qui a résonné comme un bide, l'humour danois n'étant pas l'humour français). Des tentatives d'apprendre le danois. Des mots écrits sur les bras... 

Enfin le dernier jour, en tête dans notre top 10 des garçons, deux beaufs, un billard où j'ai perdu dès le premier coup donné, un bar avec une ambiance bizarre de saisonniers, une super tartiflette, dans l'après-midi et dans le désordre un plongeon dans la piscine extérieure avec un sauna en suivant, et le clou, un mec qui m'a dit, à propos de mon boulot : "Il n'y a pas de sot métier, il n'y a que de sottes gens"... Arg. Et ma main dans ta figure ? 

Du coup, je vais vous faire partager ce florilège de phrases entendues, après tout, c'était drôle :
- Dans un télécabine : "J'ôte mes gants, non pas pour me curer le nez, mais, parce que j'ai chaud aux mains."
- Quelques instants plus tard, par le même : "Mais comment peut-on vivre après avoir pris une vie ?" (ok, hors-contexte, c'est pas drôle, mais justement, c'était hors-contexte aussi pour nous, d'où le fait que ça soit drôle)
- Par encore le même, mais la veille, en chantant : "Ah le saligaud, la la la la" (véridique les la la la la)
- Par des Anglais dans un jacuzzi : "Hey girls, do you want an after party ? We are naked !"
- Par un des deux beaufs : "Salut les miss monde !"
- Par un des Danois : "You're the shy medical girl." (là encore, ce n'était pas pour moi)
- Une phrase lue sur l'autoroute : "Maman, je t'aime, attache moi bien." (heu, sans commentaire je crois)

Et... Voilà, c'était long mais c'était court pour résumer ces vacances... Y'a plus qu'à y retourner !

5 commentaires:

Mashenka a dit…

Bon retour :) !
Décidément, les garçons parfois c'est que des idiots, mais aussi parfois ils sont jolis alors on leur pardonne ^_^ !

doc a dit…

"Et puis après ça, le billard."
A ce moment du récit, je me suis dit "tiens, elle a fait une mauvaise chute ?".

Par contre je suis perplexe, je suis idiot et moche...

Banancosmic a dit…

Mashenka > Merci ^__^ ! Et oui des fois les garçons c'est des jolis idiots, alors on leur pardonne (pis des fois ils doivent se dire la même chose de nous, et on leur pardonne aussi ^^)

Doc > Mais non je me blesse pas tout le temps heureusement! Et... Rha t'es bête.

Nosichan a dit…

hahaha ^^;

tu rencontres de ces gens en vacances ! :D

Banancosmic a dit…

Nosi > oui je sais... ils sont drôles!