jeudi 9 avril 2009

Deux ans

Le blog de Mashenka fête son anniversaire. Elle a donc écrit un billet-bilan de bloguiversaire. Et en commentant chez elle, je me suis demandée depuis combien de temps j'avais ce blog. Eh bien ça fait deux ans.

Deux ans.

Étrangement, ces deux ans, bien que remplis, ne me le semblent pas tant que ça. Ça doit être à cause du travail. En avril 2007, le 2 donc, quand j'ai commencé ce blog (je ne suis presque pas en retard), j'avais mon diplôme de costumière en poche depuis quelques mois. J'avais cherché du travail en tant que costumière, je cherchais du travail, mais je ne trouvais pas. Manque d'expérience, de persévérance peut-être. Peur certainement.

Du coup je me suis retrouvée... Allons-y pour l'énumération :
- habilleuse chez Disney... drôle d'expérience, debout toute la journée, boulot ingrat, et pourtant, il faut l'admettre, je me suis amusée, ben oui, j'étais à Disneyland quoi ! (mais en fait ça date de février avant mon blog)
- serveuse pour mon père, en extra, boulot que je continue à faire parfois, et la période pleine reprend, à moi la jupe noire et le chemisier blanc !
- hôtesse d'accueil au Pavillon Elysée Lenôtre, un endroit chic et sympa mais pas sympa en fait. Mais sympa quand même. Enfin des gentils collègues, une méchante chef qui a été virée parce qu'elle était méchante justement, et des gentils cuistots à qui je servais de cobaye quand il fallait goûter la tarte au chocolat infusé à la menthe, ou encore les macarons au foie gras. Mais bon, j'étais hôtesse, et, il ne faut pas se leurrer, y'a rien de plus emmerdant. Ah si, être extra pour faire juste le vestiaire toute une soirée.
- serveuse en extra chez Lenôtre aussi, mieux payé, et plus actif qu'être hôtesse. Mais bon, un temps, apporter des assiettes aux gens et essuyer des verres, ça va.
- mannequin cabine chez René Derhy. Alors là, un roman. Mais bon, on va se contenter de retenir que j'ai des épaules de catcheuse et le haut des bras grassouillets. Et que je suis partie en Inde. Ce qui est l'essentiel en fait.

Et puis un jour, quand je n'y croyais plus et que ma maman commençait à me demander... "Et si jamais ça ne marche pas le costume ?" Ce qui ne manquait pas de me faire pleurer à chaque fois. Surtout que je ne voyais pas ce que je pouvais faire d'autre.

Un signe. La Comédie Française m'a appellée. C'était il y a un peu plus d'un an. J'ai travaillé chez les tailleurs. Vous connaissez l'histoire. Et puis dans un autre atelier, où la boss me prenait un peu (beaucoup) pour sa tête de turc. Puis un autre, où j'ai découvert le monde des strass et des paillettes. Puis récemment, un autre, à Strasbourg, à l'opéra. Et tout ça c'est chouette. Mais je réalise aujourd'hui que je ne pourrai pas travailler toute ma vie dans les ateliers, parce que je ne veux pas devenir comme ça. Comme ces gens qui y sont depuis toutes ces années et qui sont aigris sur tout. Que faire après alors ? Je ne sais pas, j'aime trop le costume, mais je crois qu'un jour je devrai me donner les moyens d'être créatrice de costume, déco comme on dit dans le milieu.

Voilà côté travail. Sinon, en deux ans, je suis allée très souvent chez le coiffeur. Parfois juste pour raffraîchir la coupe. Parfois... Pour changer de tête. Voilà comment j'ai doucement éclairci. Et puis un jour j'ai radicalement éclairci. Je suis passée du côté obscure du platine. Ce qui est drôle, c'est que je ne me sens ni bimbo ni Marilyn. Juste moi.

Cette photo prise au Maroc, qui rend parfaitement hommage à mes cheveux assortis à mon épiderme va donc me permettre de passer au point suivant... Les voyages. Eh bien je suis partie en deux ans. En Allemagne, en Chine, en Inde, au Maroc. Ces trois destinations en un an complet en fait. Et j'ai découvert des choses magnifiques, des cultures loin de moi (pour les 3 derniers pays) et loin entre elles aussi. A chaque fois un choc. Mais le plus traumatisant aura été l'Inde. Tous les gens qui sont allés en Inde vous le diront : la misère vous fout une claque. Mais, aussi préparés psychologiquement que vous soyez, vous ne pouvez pas vous en rendre compte tant que vous n'y êtes pas.

Un petit bout du temple du Ciel, à Pékin, voyage qui fut vraiment magnifique... Et qui donne envie de retourner en Chine, malgré la politique chinoise, les Chinois bizarres, bref :)

Hum. Et ces deux ans. Des garçons ? Oui. Non. Des auxquels j'ai échappé, des qui m'ont échappé. La vie quoi.

Et moi qui ne me pose pas. Intermittente ou serveuse en extra même combat. Pas de boulot fixe. Pour couronner le tout je pars à la fin de l'année. Mais ça c'est la vraie bonne nouvelle. Un projet solide, ancré, ce voyage au Canada. Une envie profonde, une croix de plus sur la liste des choses que je veux absolument faire dans la vie (la case vivre à Strasbourg ayant été cochée il y a quelques années, et celle, être comédienne se cochant en pointillés en ce moment). Un beau voyage en préparatif mais qui me fait peur. Parce que, une fois que je serai là bas, quelle sera ma vie ? Une question trop profonde pour ce soir...

Mais ce blog est un petit aperçu de moi, et, comme pour ceux de beaucoup d'entre vous, il dévoile ce que je veux bien dévoiler. Mais en tout cas il m'a permis de faire de belles rencontres, surtout grâce à un blog catalyseur de rencontres (une fille catalyseuse de rencontres...). D'ailleurs, à la base, c'est elle qui m'a donné envie de faire mon blog. Celui-là, pas celui des créations que j'ai complètement abandonné et que j'aimerais reprendre en main.

Non, celui-ci. Ce blog de bla-bla qui devait parler de chaussures... Ce qui me fait d'ailleurs penser que vous n'avez jamais vu mes bottes argentées par ici... Il serait temps que je m'occupe des choses sérieuses. Mais je vais quand même en profiter pour vous glisser une photo d'un truc que j'ai adoré faire, c'était pour la soirée de départ d'une demoiselle qui est au Japon maintenant...

Tadam :
J'espère qu'on la voit encore un peu... J'avais une tête de mort rose sur la poitrine !

Bon ben c'est pas tout ça mais il faudrait que je la finisse cette note.

Deux ans. J'ai changé mais je suis restée la même. (ahah on dirait je sais plus quelle chanson). Et j'ai accompli des choses, à mon sens, mais j'ai encore sacrément du boulot.

Et ce blog a changé, mais pour le coup, il changera encore lui...

4 commentaires:

airway a dit…

Ça passe vite 2 ans…

Marrant ce petit bilan qui fait rentrer dans ton intimité par petits bouts, mais toujours sans trop dévoiler…

sironimo a dit…

Très joli post. Il s'en est passé des choses en deux ans finalement.
Je comprends très bien cette envie de bouger, de changements, de voyages et de suivre tes passions, tu y réussi d'ailleurs plutôt bien, alors j'espère que ton nouveau départ au Canada va être à la hauteur de tes espérances. Je ne peux que t'encourager dans cette voie moi qui suis partie aussi :)
Ah et puis, c'était très cool ton petit tatoo, ça me fait pensé que j'ai toujours pas utilisé celui que tu m'as donné...merci ^__^!

(rhooo le mot anti-spam est "crades" sympa -__-)

Mashenka a dit…

Oui, joli bilan, c'est bien les voyages, et ton projet-Canada est une nouvelle aventure qui nous fera de la lecture ^_^ !
Joyeux bloguiversaire, et merci à mlle catalyseur pour cette jolie rencontre !

Banancosmic a dit…

Airway > oui ça passe vite... surtout ces 2 ans où les choses se mettent en place. Et pour cette histoire d'intimité... c'est comme une frontière à pas dépasser que des fois tu touches, juste pour voir. J'espère ne pas l'avoir dépassé depuis tout ce temps.

Siro > Merci :) et oui il s'en est passé des choses, tu as raison ^^ et tant mieux en fait. Et merci pour les encouragements pour le Canada :) c'est cool de voir que pour toi le Japon ça se passe bien, ça me motive encore plus. Ah et pour le tatoo, quand tu le mettra, je veux une photo ^^

Mashenka > Merci beaucoup ^^ Ben oui j'espère que vous aurez de la lecture à ce moment là, parce que sinon ça ne sera pas drôle... Et merci de la part du blog pour le bloguiversaire, et surtout merci à mlle catalyseur ;)