jeudi 18 septembre 2008

Au théâtre hier soir


Fantasio, d'Alfred de Musset.

L'histoire de la pièce est sur leur site, ce n'est pas sur ça que je veux m'arrêter. Mais sur la magie de l'imagination du scénographe, du costumier (respectivement Eric Ruf et Christian Lacroix), elle-même portée par une mise en scène dynamique de Denis Podalydès.

Cette pièce a des moments enchantés, magnifiques, amplifiés par le mouvement du manège. Symbolique de la fuite, de la course dans le vide. Et le fait que le décor soit unique, simplement changé par des détails pour situer l'intrigue, n'est pas du tout gênant, au contraire, puisqu'il suffit d'un lustre descendu pour être dans le palais du roi.

Les comédiens sont aussi pour une grande part dans le plaisir que j'ai eu à voir la pièce. Le texte de Musset est très bien dit, et tout à fait accessible, ce qui est absolument nécessaire au théâtre à mon avis, surtout quand il est classique. Guillaume Gallienne campe un prince de Mantoue tellement drôle que je guettais chacune de ses apparitions.

En fait, cette pièce est un beau moment, malgré quelques longueurs. Ceci dit, l'ennui durant la représentation ne gêne pas, on peut ainsi prendre le temps de s'arrêter sur les beaux costumes, sur les magnifiques décors, et se laisser porter...

2 commentaires:

doc a dit…

J'aime bien Denis Podalydès.

C'était mon commentaire totalement inconstructif du jour.

Banancosmic a dit…

Doc > Moi aussi je l'aime bien ^^