vendredi 7 septembre 2007

Quand on va travailler dans un trou paumé...

Ce week end, avec un départ à 6h demain matin, je vais aller travailler ici.
Cette perspective ne m'enchante guère, mais il faut bien bosser. Et puis connaissant les joyeux lurons (dont mon père...) avec qui je travaille, c'est même possible qu'on rigole un peu.

Allez, je vous fais le topo : mon père est traiteur, je suis serveuse pour lui à mes heures perdues (ou pas), et ce week end, c'est la palme d'un des plus gros repas : 350 personnes avec, au menu : le samedi, petit dej, dej, diner, et dimanche, petit dej et dej... Et ce soir je bosse jusqu'à 23h dans un grand pavillon parisien...

Il est où mon sommeil à venir???

Edit : Je m'étais trompé de lien, j'avais trouvé le système GoogleMaps chez Grum, et je me disais "je vais faire pareil". Mais en cherchant l'adresse depuis son lien, à chaque fois que je voulais faire un lien, ça retombait sur son lien. Donc Marie, et les autres, j'espère que vous ne m'avez pas pris pour une péteuse de parisienne qui, si elle sort de Paris, dénigre les trous paumés. Bon, là en l'occurence c'en était vraiment un, Pierrefite sur Sauldre, 80 km en dessous d'Orléans, en pleine Sologne. Très joli vraiment, j'adore la Sologne. Mais devoir se lever à 5h30 parce qu'on sait qu'on va là-bas, ben c'est pas facile. Voilou! (au fait, le lien est corrigé du coup)

2 commentaires:

marie a dit…

C'est paumé comme la plupart des bords et abords de Paris...

C'est tout près de chez moi... (Je suis de l'abord.)

Et la rue des Meuniers, c'est là où habitait Charlotte Valandrey avec ses parents.

Banancosmic a dit…

Ouh la la je suis confuse, Charenton n'est pas du tout paumé pour moi... C'était juste une erreur de manip! Et merci pour la petite précision Marie.