mardi 16 octobre 2007

Quand on s'ennuie

Être au travail et ne rien faire. Ne rien faire du tout. Jusqu'à se dire et si je faisais un billet? Quelque chose de super intéressant et de super structuré. Ça a déjà l'air mal parti. Mais bon, laisser voler ses pensées. Des fois elles atterrissent. Ou pas. Regarder les autres vaquer à leur peu d'occupation. Attendre le client providentiel, celui qui va rythmer la soirée mais qui n'apparaît pas.

Ne plus entendre la musique tourner en boucle. Chercher des yeux celui ou celle avec qui on pourrait un peu papoter. Ah mais oui, c'est vrai, je suis bête, il est parti. Elle aussi. Tant pis. Se garder un tout petit peu d'activité pour l'heure et demie à venir. Et avoir envie de faire une liste. Comme dans Naïf. Super. d'Erlend Loe, un Norvégien bien sûr. Le dernier livre fini, et le seul depuis longtemps qui m'ai fait cet effet là. Mais ça, je le raconterai plus tard.

Une des multiples listes que le personnage fait est celle des choses qu'il aimait étant petit. Qu'est-ce que j'aimais étant petite?

Penser malgré tout à s'occuper des clients, que ma présence ne soit pas complètement inutile.

Donc j'aimais :
- Jouer avec ma cousine
- Les poupées
- Les légos et jeux de construction en tout genre
- Aller me promener en forêt
- En profiter pour ramasser des champignons ou du muguet ou des jonquilles
- Manger les tartines de saucisse à tartiner de ma grand-mère au goûter
- Monter sur les bottes de paille
- Conduire ma voiture en bois qui venait de Hollande
- Sucer mon pouce
- Embêter les garçons
- Jouer au théâtre
- Me maquiller en dame et mettre les talons de ma mère
- Regarder dans la boîte à bijoux
- Faire pleurer ma soeur
- Et la consoler après
- Faire du repassage
- Aider mon père à la cuisine
- Goûter les choses étranges qu'il préparait
- Préparer des spectacles dans le jardin pour la famille
- L'école
- Jouer avec les nombreux chatons qui sont nés chez nous

Voilà. Je pense que c'est possible de compléter. Et quand je regarde, il y a des choses que j'aime toujours faire énormément, jouer au théâtre notamment, mais il y a des choses que je n'aime plus du tout... Le repassage en est une. Certaines choses ont évolué, et sont encore bien présentes, des autres je garde un bon souvenir...

Je crois que je vais continuer à faire des listes.

Retourner au travail, parce que là, ça suffit.

7 commentaires:

Marjorie a dit…

Des tartines des saucisses à tartiner? Mais qu'est-ce donc?

Banancosmic a dit…

c'est intriguant hein? c'est un truc alsacien... C'est comme du paté (enfin différent mais bon, dans l'idée c'est salé), et c'est dans une saucisse, et donc, c'est tartinable ^^

Marjorie a dit…

Oui, c'est intriguant car malgré tes explications, j'ai du mal à me la représenter ^^
La saucisse à tartiner garde sa part de mystère pour aujourd'hui...

Banancosmic a dit…

Il faudra que j'organise un gouter "saucisse à tartiner" alors ^^

littlesa a dit…

Je suis pour :)

airway a dit…

Mais si c'est mortel les saucisses à tartiner ! J'adore !

Faisons un goûter/Lego (j'ai encore mes vieux dans une boite qui ne demandent qu'à sortir pour construire des objets imaginaires) !

Léa a dit…

littlesa > j'y pense alors ^^

airway > oh ça c'est une idée, ça fait tellement longtemps que je n'ai pas fait de constructions... et avec la saucisse à tartiner... régression totale!