mardi 23 octobre 2007

Quand on va voir Rush Hour 3


Il est des films qu'on va voir comme ça, parce que c'est dimanche, que "tiens, j'ai envie d'aller au ciné, si on allait au ciné, là, maintenant?", que le film qu'on voudrait voir est à priori commencé.

On se retrouve alors devant Rush Hour 3, de Brett Ratner. Et on rit. De bout en bout, même quand ce n'est pas supposé être drôle. Cette même impression que devant La Dernière Légion en fait. Non ce film n'est pas le film de l'année. Mais oui on passe un bon moment. Certains moments tristes sont vraiment drôles, comme ce passage, à la suite d'une dispute, où l'un des deux héros sort de l'hôtel, accompagné de la chanson "sorry seems to be the hardest word". C'en est trop, tout le temps. Ce film en fait, c'est n'importe quoi. C'est pour ça qu'il faut aller le voir pour se vider la tête.

Ah et n'oublions pas les légendaires scènes de combat (drôles), les courses poursuites (idem), les moments où le stress monte (pareil), etc. Et les Français. Ben oui, allez voir la caricature des Français et de Paris quand même. Allez voir comment nous sommes dans la vraie vie.

2 commentaires:

MiLK a dit…

Vive les pop-corn movies \o/

Banancosmic a dit…

exactement ^^, et aussi les films loukoums quand il y en a ^^